Vouloir être innovant n’a pas de sens !

  • Le 29 mai 2019

Vouloir être innovant n’a pas de sens ! Sauf à délibérément tomber dans les fameuses injonctions paradoxales et paralysantes. Se répéter en boucle « il faut être innovant » n’a jamais générer l’ombre d’une idée. C’est même le contraire ! Car l’énergie consacrée à la répétition de ce mantra est définitivement perdue pour notre cause.

Par Pierre Sinodinos

L’innovation ne se décrète donc pas, elle est le plus souvent le fruit d’une obsession, ou en tout cas d’une motivation individuelle ou collective très puissante à résoudre un problème. Une startup n’est pas innovante car elle l’a décidé, elle l’est car elle a l’obsession de changer le monde et de réussir là où d’autres ont échoué. Une obsession qui se transforme en une exigence quotidiennement à se challenger pour s’améliorer.

 

Mais quand bien même aurions-nous des obsessions communes, nous ne sommes pas tous Steve Jobs ou James Dyson…  Des innovateurs incroyables, des visionnaires.

Pouvons-nous imaginer être innovant sans ces « supers créatifs »  ?

 

L’innovation jaillit le plus souvent d’une manière différente de voir un problème. Ce que j’appelle la diffraction de la pensée. Sorte de nouvelle perspective qui éclaire les choses différemment et ouvre de nouvelles pistes (ça doit vous rappeler « the other solution » d’ANEO 🙂 ).

 

Et la bonne nouvelle c’est que le nombre de perspectives différentes d’un problème est juste infini….  Car nous, Humains, sommes tous différents et singuliers et que le regard que nous portons sur les choses l’est aussi. Cette diversité associée à une capacité à collaborer peuvent tous nous transformer en ces « supers créatifs »….  Si…. Nous savons nous écouter !

Si nous avons cette exigence à nous comprendre.

Si nous avons un but commun alors les seuls freins à l’innovation s’appelleront orgueil, ego ou arrogance. Tous ces traits de caractères qui réduisent notre intelligence plutôt que de l’augmenter.

 

Alors faut-il travailler sur les processus d’innovation ou sur l’identification de nos obsessions communes ?

 

Faut-il travailler sur la gouvernance de l’innovation ou sur notre niveau d’exigence et notre capacité à écouter ?

 

Tim Cook a dit « lorsqu’il y a un patron de l’innovation, il faut s’inquiéter » ce qui revient à dire que l’innovation doit être incarnée et qu’elle n’est que le fruit naturel d’un système…. C’est sur ce système qu’il faut travailler !

 

Pierre Sinodinos

Président fondateur d’ANEO

Les prochaines occasions de se rencontrer

ISC High Performance 2019

Participer

Agile en Seine – ANEO sponsor Platinium !

Participer