Réduire le temps d’obtention d’une machine virtuelle d’une semaine à 15 minutes

  • Le 15 octobre 2018

Cyrille vous raconte l’histoire…

Nous avons rencontré l’entité SI d’une grande banque française ayant identifié le besoin d’améliorer son time-to-market ains que de rendre ses développeurs plus autonomes sur la partie infrastructure dont une variable importante de performance se concentrait sur la lenteur des créations manuelles de composants IT.

Le process de demande était manuel, passant par un logiciel de ticketing générant des requêtes définies mais nécessitant ensuite diverses actions humaines rallongeant fortement la livraison de ces composants. Il fallait repenser les outils dans une optique DevOps pour que les clients puissent créer de manière automatisée, et donc sans intervention manuelle tous les types d’infrastructures.

Le Métier a ainsi sollicité la DSI pour la création d’une interface en mode API de type Infra as Code destinée à pouvoir manager l’infrastructure comme du code et pouvoir automatiser la construction d’une architecture informatique sans passer par un humain.

C’est alors que ce grand chantier a été lancé en s’appuyant sur plusieurs cabinets de conseil dont ANEO, commençant par la montée en compétence de la DSI, par le recueil des besoins clients/métiers, puis par une étude complète des actions humaines du plus bas au plus haut niveau, avant la réalisation de l’interface conçue pour solidifier l’infrastructure.

Nous sommes intervenus dans cette création et avons développé de nombreuses fonctionnalités permettant peu à peu de réduire le temps d’obtention d’une machine virtuelle (et autres composants infra) à une quinzaine de minutes contre parfois une semaine avec le système précédent.

En plus de faciliter la vie des développeurs et de leur permettre d’être totalement autonomes dans la conception et l’implémentation de leurs infrastructures, la DSI a pu réduire ses coûts en dédiant moins de personnes à ces tâches ; réduire son time-to-market ; fiabiliser les mises en production et ainsi augmenter ses gains ; se placer en leader technologique lui permettant aussi d’attirer des talents informatiques qui se seraient plutôt dirigés vers des start-ups informatiques réputées plus modernes.

Cette histoire vous fait penser à une situation que vous rencontrez ? Prenez contact avec Cyrille pour qu’il vous en dise plus !

Les prochaines occasions de se rencontrer

L’expérience de paiement en assurance

Participer