Lever les barrières à l’usage du cloud public pour une activité business sensible

  • Le 3 octobre 2018

Séthy vous raconte l’histoire…

Nous avons rencontré une banque d’investissement souhaitant re-démarrer un de leurs métiers historiques.

Pour supporter cette ambition, ils ont construit un business case quasi parfait. Seul hic ? L’achat de dizaines de millier de serveurs était nécessaire afin de pouvoir traiter la volumétrie de calculs financiers complexes liés cette activité.

Il fallait donc – dès le départ — un important investissement, dissuasif..

Le Cloud est apparu comme étant une alternative crédible et avantageuse : une partie des calculs pouvant être effectuée sur les ressources disponibles en interne et les besoins supplémentaires pouvant être absorbés par des machines louées en fonction de la demande sur le cloud public.

Le Cloud apparaissait alors comme la solution idéale pour supporter business case et minimiser les investissements nécessaires au démarrage.

C’était sans compter l’étape incontournable pour la mise en place de toute nouvelle technologie dans un environnement réglementaire aussi complexe : obtenir l’approbation d’un comité composé de représentants de la compliance, des risques, du juridique et de la sécurité informatique.

Nous avons alors été sollicité pour valider la pertinence du cloud dans ce business case, établir la faisabilité fonctionnelle et technique et démontrer qu’un tel projet était réalisable en respectant les contraintes de la banque et un risque maitrisé.

Pour cela, nous avons mené une série d’entretiens individuels avec une vingtaine de managers de la DSI et des différentes divisions business impliquées afin de bien comprendre le contexte, identifier les enjeux métier, les calculs financiers qui en découlent, les cycles de traitement des données, les différentes typologies de données et leur criticité, et ainsi déterminer les solutions à mettre en œuvre pour sécuriser le processus dans sa globalité et respecter les contraintes de la banque.

Mais ce n’allait pas être suffisant pour convaincre l’entièreté du comité !

Une fois le dossier co-construit avec nos premiers interlocuteurs, nous avons entamé un travail d’acculturation et de syndication auprès du top management des lignes métiers afin de profiter de leur expérience, d’emporter leur adhésion et de garantir leur sponsorship sans faille sur le projet.

Lors de la soutenance que nous avons menée devant le comité, ce sont bien ces soutiens de poids qui ont permis par leurs engagements sur leurs domaines de compétences respectifs de convaincre chacun des membres du comité de s’appuyer sur le cloud pour lancer cette nouvelle activité business !

Cette histoire vous fait penser à une situation que vous rencontrez ? Prenez contact avec Séthy pour qu’il vous en dise plus !

Les prochaines occasions de se rencontrer

L’expérience de paiement en assurance

Participer