Le Deep Learning par Michel Remise, consultant ANEO

  • Le 6 février 2018

Article rédigé par Michel REMISE

En marge des Journées du Deep Learning qui se déroulent du 20 au 22 novembre à l’Université Pierre et Marie Curie, Michel Remise, consultant du cabinet de conseil ANEO, nous expose sa vision du sujet.

Peux-tu nous expliquer brièvement ce qu’est le Deep Learning et ce qui va être abordé durant ces 3 jours ?
Michel Remise : Concrètement, le Deep Learning renvoie à une famille d’algorithmes d’apprentissage automatiques qui permettent à une machine d’apprendre à partir de données. Si ces algorithmes ont été découverts depuis la fin des années 1950, la puissance de calcul n’avait jamais été assez importante pour les utiliser auparavant. Maintenant, l’utilisation de cartes GPU (Graphic Processing Unit), qui étaient initialement des cartes graphiques destinées aux gamers, permet des calculs ultra rapides et permet d’entrainer ces algos. Depuis une dizaine d’années, les bases de données deviennent conséquentes et qualifiées avec un volume de données qui augmente de manière exponentielle grâce à l’IoT, les réseaux sociaux, l’opendata, etc.

Ces données sont indispensables pour entraîner des modèles, c’est un peu comme la matière première du DL ! En général, plus il y a de données, plus les modèles deviennent performants. Les modèles Deep Learning permettent à de nombreuses technologies actuelles d’être performantes (voire plus performantes que l’Homme!), comme par exemple la reconnaissance faciale, reconnaissance vocale, vision par ordinateur, traitement du langage. Un gros buzz a lieu en ce moment autour de l’IA et du Deep Learning grâce à l’engouement des chercheurs dans le milieu et aux nouveaux modèles qui révolutionnent de nombreux domaines.

Pour résumer : Deep Learning = Data + Modèle + Puissance de calcul

Durant ces 3 jours, l’UPMC, NVIDIA, HPE et ANEO vous permettent d’assister à une présentation sur le Deep Learning, à des labs NVIDIA pour familiariser les chercheurs et ingénieurs aux techniques de programmation GPU pour le DL et HPC et enfin une introduction au calcul GPU pour le HPC et la simulation numérique.

Quelle est la position d’ANEO sur ces sujets ?
MR : De manière générale, le Deep Learning est un domaine très récent qui commence à prendre de l’importance au sein des industries. Les entreprises qui commencent à comprendre son intérêt et sa puissance l’adoptent de plus en plus. De nombreux masters spécialisés voient le jour autour de la data science, machine learning, deep learning… Il existe de nombreux outils qui facilitent l’usage pour écrire des modèles simplement et un bon nombre d’articles et blogs paraissent sur le sujet.

Aujourd’hui le cabinet de conseil en Data ANEO nous commençons à nous spécialiser en DL et, s’agissant d’un domaine très technique, cela réduit le nombre de missions disponibles. La porte est ouverte et nous sommes sur la bonne voie puisque je suis actuellement en mission autour des problématiques Deep Learning et 2 autres consultants sont sur des missions similaires.

Je reste confiant et pense que l’expérience des consultants juniors dans le domaine vont nous permettre d’acquérir de nouvelles missions DL.

Sur quoi travaille ANEO et sur quels sont domaines sommes-nous sommes particulièrement performants ?
MR : Si ce n’est pas encore un domaine majeur chez ANEO, nous sommes en train de travailler sur le fait de faire comprendre l’intérêt du Deep Learning car ces problématiques sont de plus en plus récurrentes. S’agissant d’un domaine nouveau et innovant il est important de réussir à s’y adapter et ANEO possède les compétences pour y arriver.

ANEO possède également une forte culture Data Science qui l’aidera dans ce processus. Sinon ANEO c’est aussi de L’IT, de la Data, de l’expérience clients et collaborateurs, de l’agilité et de l’optimisation-performance.

Qu’est-ce qui a amené ANEO à sponsoriser l’évènement ? Qui sera présent de chez ANEO ?
MR : Le but est évidemment de faire découvrir l’intérêt du Deep Learning mais également de montrer qu’on a des compétences sur le sujet avec des consultants qui s’y intéressent, des stagiaires qui ont travaillé sur le sujet, et des recherches en interne qui ont été effectuées. Il s’agit, à travers de tels évènements, d’augmenter notre visibilité et de faire comprendre qu’ANEO possède des ressources mais aussi de convaincre l’ensemble des collaborateurs de la valeur ajoutée du Deep Learning.

Rémi Le François, Salli Moustafa, Damien Dubuc, Sarah Mahrouch, Samia Zaidi et moi-même sont présents sur cet événement pour représenter ANEO.

Comment vois-tu évoluer le Deep Learning dans les années à venir ?
MR : Il s’agit d’un sujet qui suscite énormément d’engouement et la recherche pousse actuellement les sujets. Il y a un gros « hype » qui a opéré autour de l’Intelligence Artificielle centré sur le Deep Learning, aussi bien dans la communauté d’experts qu’au sein du grand public.

Cela se traduit par les publications qui continuent de fleurir et je pense que ça ne peut que se développer mais reste à voir à quel moment l’explosion va avoir lieu !

Découvrez-en plus sur les Journées du Deep Learning !

Crédit : Michel REMISE

Les prochaines occasions de se rencontrer

L’expérience de paiement en assurance

Participer