[SoCraTes-FR17] Le Craft par Laurent Archimède, Consultant et Leader chez ANEO

  • Le 24 octobre 2017

Quelques jours avant le SoCraTes FR 2017 qui se déroule dans la région d’Avignon à partir du 26 octobre, nous avons voulu discuter Software Craftsmanship avec Laurent Archimède, consultant ANEO, qui nous en livre sa vision.

Avec le Craftsmanship, on revient doucement du « Hangover de l’agilité » dans les DSI !

Qui es-tu ?

Je travaille au sein d’ANEO cabinet de conseil spécialisé en IT (notamment) depuis un peu plus de 5 ans comme Consultant Expert et Leader sur l’Agilité, le DevOps et le Craftsmanship. J’interviens depuis bientôt 3 ans, au sein de la Société Générale CIB comme Développeur Full-Stack et Lead DevOps. J’ai également été coach Agile ou chef de projet technique dans mes missions précédentes. En interne, je suis co-fondateur de la communauté Craft et membre actif des cercles Agilité et DevOps.

Comment es-tu tombé dans le Software Craftsmanship ?

J’ai découvert ce mouvement et ses valeurs en 2015 au travers de conférences et grâce à plusieurs rencontres dans le cadre de mes missions. Cela dit, les valeurs prônées par le manifeste et la communauté m’ont toujours animé. Je suis convaincu que le maintien d’une bonne qualité de code et de design, associé à des pratiques d’ingénierie en adéquation avec le contexte projet, est indispensable pour supporter les processus agiles déployés en masse dans nos entreprises.

SoCraTes, littéralement cela signifie Software Craftsmanship & Testing. Qu’est-ce que ça veut dire pour toi ?

SoCraTes France est une « non-conférence » annuelle pendant laquelle, on va rencontrer ses pairs, partageant la même passion et la même vision du développement logiciel. C’est l’occasion d’échanger sur les pratiques et technologies actuelles et d’en découvrir de nouvelles. Il s’agit d’un événement convivial, dont le planning est coorganisé par les participants.

En somme, c’est un moment de partage, d’apprentissage et aussi de remise en question de soi : « Raising the bar »

Comment appliques-tu cette culture dans tes missions ?

Le Software Craftsmanship est indispensable et complémentaire à l’agilité. Il y a beaucoup de transformations agiles purement axées sur le process pendant lesquelles on oublie que le développeur est un maillon essentiel de la chaîne de valeurs : c’est lui qui va créer le logiciel. Notre but est de le valoriser et le repositionner de manière centrale. En contrepartie, ce dernier doit prendre conscience qu’il est responsable du logiciel livré et donc entrer dans une logique de co-construction avec les autres parties prenantes : sponsor, métier, ops, support …

C’est cet état d’esprit que j’applique à travers mes missions. Constructif et pragmatique, j’essaye de m’améliorer constamment et de partager avec mes collègues. Dans mon équipe actuelle, on pratique le pair programming quotidiennement et nos sprints sont jalonnés de sessions d’échanges et de présentations sur des sujets techniques en liaison de près ou de loin avec le projet.

Comment la vois-tu évoluer dans les années à venir ?

Le Craftsmanship prend une place de plus en plus grande dans les DSI qui se sont aperçues que l’agilité ne suffisait pas et que nous avions besoin de bonnes pratiques techniques. On revient doucement du « Hangover de l’agilité » comme présenté par Sandro Mancuso dans plusieurs de ses talks. On retrouve, d’ailleurs, de plus en plus de rôles de coach craft ou de développeur crafts(wo)man, preuve de la prise d’ampleur du mouvement. Le cabinet de conseil ANEO a actuellement plusieurs postes à pourvoir dans ce sens !

Coté offre commerciale, nous proposons depuis le début d’année du coaching Craft afin de promouvoir cette culture et les bonnes pratiques chez nos clients.

Comment ferais-tu pour développer la communauté Craft au sein d’ANEO et quels sont, d’après toi, les principaux freins à ce développement ?

Au sein d’ANEO, il s’agit encore d’une communauté émergente qui prend place dans une transformation plus profonde que vit actuellement notre organisation. Le plus grand challenge est culturel : les gens ont du mal à sortir de leur cadre et on leur demande aujourd’hui d’être partie prenante, de se remettre en cause et de tenir leurs positions, tout en restant pragmatique. Nous avons donc mis en place du coaching et du mentoring en interne.

En parallèle, la cellule recrutement s’assure maintenant que les nouveaux collaborateurs sont bien dans cet état d’esprit. Enfin, une journée de partage collectif est organisée par la communauté Craft, plusieurs fois par an, dans un lieu sortant du cadre habituel. Au menu : retours d’expérience, présentations, dojos et serious games…

Tu seras bien à SoCraTes FR 2017 ?

En tant que sponsor de SoCraTes France, le cabinet de conseil ANEO sera évidemment de la partie. J’y serai moi-même avec deux autres membres de notre communauté. Nous ne manquerons pas de vous faire un petit retour sur événement.

Plus d’informations sur SoCraTes FR 2017.

Les prochaines occasions de se rencontrer

Soirée de lancement : la Supply Chain Digitale by ANEO & NEOMA BUSINESS SCHOOL

Participer